AccueilLe bois mort

Le bois mort

le bois mortle bois mortLe bois mort
 
 

Le bois mort présente un grand intérêt pour le maintien de la biodiversité. Nous rencontrons quatre types de bois mort : les arbres morts debout, appelés aussi arbres faune flore (William Moore) ; les gisants, qui, comme leur nom l'indique, sont des arbres morts couchés ; les souches et les débris de bois grossiers (soit éparpillés, soit en tas). Les arbres morts debout sont des lieux refuges, cavités servant de nichoirs pour les oiseaux ou de gîtes pour les chauves-souris , les petits mammifères comme le lérot, mais aussi pour toute une chaîne de dégradeurs (xylophages), qui vont se nourrir de la cellulose et de la lignine contenues dans le bois. 

Parmi eux, beaucoup d'insectes, dont certains font l'objet d'une attention particulière puisqu’ils sont  en danger, le grand capricorne (Cérambyx cerdo) ou plus connu, le lucane cerf-volant (Lucanus cervus). Le rôle alimentaire du bois mort, surtout celui des bois gisants, est vrai aussi pour la flore , notamment les champignons lignivores et les champignons saprophytes, ces derniers faisant partie des détritivores, au même titre que les insectes et bactéries qui accompagnent le processus de décomposition. Pour se décomposer, un fut d'arbre mettra autant d'années que celles qu’il lui a fallu pour pousser.

Publié le : 28/04/2011 15:19

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page