AccueilRobert-le-Diable (Polygonia c-album (Linnaeus, 1758))

Robert-le-Diable (Polygonia c-album (Linnaeus, 1758))

Robert le diableRobert le diableRobert le diableRobert le diable
 
 

Ce papillon de jour doit son nom scientifique à la marque en forme de « c » blanc qui orne le revers de ses ailes postérieures. Le Robert-le-Diable s'observe du printemps jusqu'aux gelées, en deux générations. La femelle recherche différents végétaux pour pondre dont les orties. C'est donc principalement dans les friches, les jardins abandonnés ou les lisières forestières qu'on rencontre le Robert-le-Diable.
En automne, à l'arrivée des premiers froids, les 

papillons de la seconde génération vont hiberner dans la végétation, souvent dans le feuillage d'un lierre. La chenille est colorée de blanc, brun et noir et présente de petites protubérances épineuses ce qui rend son identification certaine. Sur le Parc de la Feyssine, on peut rencontrer le papillon adulte butinant les lierres ou l'eupatoire chanvrine et les chenilles sur les orties des sous-bois frais.

Publié le : 28/04/2011 15:19

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page