AccueilL?Hypolaïs polyglotte

L’Hypolaïs polyglotte

Dès la fin d’avril, les haies et les buissons retentissent d’un chant sonore, complexe, sorte de babil musical en ritournelle pressée, entrecoupé souvent d’un motif caractéristique lorsque le chanteur amorce une nouvelle strophe. D’autres sons se mêlent à cet entrelacs, des bribes de chants d’autres espèces, jusqu’à déconcerter l’amateur de chants d’oiseaux. L’artiste, lui, reste souvent invisible ! Il faut qu’il soit surexcité pour exhiber enfin au sommet d’un buisson son poitrail jaune et son dos olive. L’hypolaïs mâle, dressé, vociférant, marque avec la dernière énergie le coin de haie dont il s’est proclamé légitime propriétaire. L’hypolaïs est un proche cousin des fauvettes, et c’est de ces dernières espèces qu’il imite le chant avec le plus de brio. Bien que méconnu, c’est un oiseau relativement commun à la campagne, dès lors qu’il trouve le paysage mêlant fourrés et prairies qui lui convient. Les parcs urbains peuvent l’accueillir, sous réserve d’une gestion écologique qui laisse une place aux haies touffues, aux buissons et aux

friches, comme à la Feyssine.

Le mâle et la femelle ne peuvent être distingués d’après leur plumage.
L’Hypolaïs polyglotte est un insectivore, migrateur au long cours, qui n’est présent dans nos régions que pour se reproduire. Il est parmi les derniers à nous rejoindre, et aussi parmi les premiers à faire silence, inaudible autant qu’invisible, jusqu’à son départ à la fin de l’été.
On peut observer en France un second hypolaïs : l’Hypolaïs ictérine. Les deux espèces sont pratiquement impossibles à distinguer   à moins de les avoir en main. Quant au chant, l’Ictérine est un imitateur virtuose capable de copier à la perfection la plupart de ses voisins, y compris bien entendu son cousin ! Autrefois présent dans un grand tiers nord de la France, il s’est replié vers le nord au point d’avoir presque disparu de notre pays, tandis que le Polyglotte le remplaçait. On n’observe plus que les migrateurs, lorsqu’ils traversent la France en direction du nord de l’Europe.

Publié le : 16/06/2011 15:31

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page