AccueilNoctule de Leisler (Nyctalus Leisleri (Kuhl, 1817))

Noctule de Leisler (Nyctalus Leisleri (Kuhl, 1817))

Le noctule de leisler
 
 

La Noctule de Leisler est une chauve-souris plutôt forestière, qui peut s'adapter à la vie urbaine. Espèce de taille moyenne, elle pèse autour de 20 grammes (pour comparaison, la Pipistrelle commune pèse environ 5 grammes), pour une envergure de 25 à 35 cm.
La Noctule est noctambule... comme la plupart des chauves-souris : elle est active la nuit. La Noctule de Leisler profite du parc de la Feyssine pour se nourrir d'insectes. En effet, toutes les chauves-souris d'Europe sont insectivores. La Noctule de Leisler attrape au vol des insectes de 10 à 20 mm de long : mouches, papillons, hannetons... Elle préfère chasser en hauteur, au-dessus de la canopée (Etage supérieur de la forêt) , descend parfois chasser au ras de l'eau, et profite régulièrement de la lumière des lampadaires (les insectes sont piégés par les lumières artificielles et ne peuvent s'en éloigner,

car ils utilisent normalement la lune comme repère « fixe » pour se diriger).
La Noctule de Leisler, qui peut trouver à s'abriter dans le bâti, gîte de préférence dans les arbres : elle choisit des cavités, des écorces décollées. Son architecte préféré est le pic épeiche, qui lui fournit des loges adaptées !
La Noctule de Leisler est une migratrice. Elle passe l'hiver chez nous, en léthargie (une stratégie courante pour un insectivore sous nos latitudes). A leur réveil au printemps, la plupart des femelles partent dans l'Est de l'Europe (les mâles restent)  : elles se regroupent alors en colonies pour mettre bas et élever leur unique petit de l'année ou leurs jumeaux. Certaines femelles ne migrent pas, elles restent chez nous pour mettre bas et élever les jeunes, qu'elles allaiteront pendant quelques semaines. En août, les jeunes sont volants.

Publié le : 05/05/2011 16:32

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page