AccueilCornouiller sanguin

Cornouiller sanguin

Le cornouiller sanguin
 
 

Il s’est appelé aussi bois punais (de punaise) pour l’odeur que dégagent ses fleurs en juin-juillet. C’est un arbrisseau qui ne dépasse pas cinq mètres de haut, commun à basse altitude dans toute la France. Il est dit sanguin car l’extrémité de ses jeunes rameaux est rouge clair, plus sombre en fin de saison. Il est présent dans les haies, les lisières, les friches et les fourrés … dans les bois si la lumière parvient jusqu’au sol. Il aime le soleil et la demi-ombre.
Ses fleurs en grappe (corymbe) sont mellifères et de grand intérêt pour les insectes. Il
produit de petits fruits sphériques (drupe) de 5 à 8 mm de diamètre de couleur noire.
Les oiseaux les mangent et dispersent les graines assurant ainsi la dispersion de l’espèce.
 

Le fruit, amer et non comestible (troubles intestinaux), était utilisé autrefois comme fébrifuge (pour faire fuir la fièvre) ou pour produire de l’huile d’éclairage ou de graissage et entrait dans la fabrication du savon. Les jeunes tiges bien droites servaient à la vannerie pour les plus fines et les plus grosses comme manche de parapluie.
Il existe une autre espèce, le cornouiller mâle, aux feuilles semblables mais beaucoup plus rare. Ses fruits, les cornouilles, sont rouge-orangé à maturité et nettement plus gros (jusqu’à 1,5 cm). Ils sont comestibles et sont traditionnellement destinés à produire une excellente confiture.

Publié le : 05/05/2011 16:33

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page