AccueilAil des ours ou ail des bois

Ail des ours ou ail des bois

Ail des oursAil des oursAil des oursAil des oursAil des oursAil des ours
 

La famille des ails est nombreuse, pas moins de 20 espèces sauvages vivent en France sans compter les rares et très rares. C’est de cette famille que nous vient l’oignon, le poireau, la ciboulette …
Cette plante fleurit dans les premières, dès avril mais la floraison peut s’étaler jusqu’en juin. Une dizaine de fleurs blanches, l’inflorescence, est regroupée en ombelle (Inflorescence simple dans laquelle les pédoncules floraux sont tous insérés au même point de la tige et les fleurs sont toutes disposées sur un même surface ...) au bout d’une tige de section triangulaire. Avant la floraison, les futures fleurs sont enfermées dans une spathe (Grande bractée membraneuse enveloppant plus ou moins l'inflorescence (ex le maïs)) , sorte de sac formé par des bractées (sorte de feuilles) soudées. Elle se multiplie à partir du bulbe (ou oignon) qui chaque année produit sur sa périphérie des bulbilles qui seront autant de départs de nouveaux pieds. On la trouve en tapis dense sur plusieurs mètres carrés, voire des hectares, toujours en milieu ombragé. Il lui faut un sol limoneux et/ou argileux ; c’est pour cela qu’elle n’est jamais loin d’un cours d’eau et des limons apportés par les crues.

Froissée, elle dégage une forte odeur d’ail, caractéristique qui permet de la reconnaître.
Pourquoi « des ours » ? Parce que les ours mangent les bulbes ? Personne ne le sait. Qui irait voir de près ce que mange l’ours ? Et l’ail ne laisse pas de trace dans les fèces (Excréments ou résidus de la digestion) (selles, excréments).
L’odeur d’ail vient de substances contenues dans les feuilles dès qu’elles sont broutées ou blessées. La plante prévient son prédateur.
L’ail des ours est connu depuis longtemps pour ses qualités culinaires. Les recettes ne manquent pas. Mais attention à ne pas confondre avec d’autres plantes dont les feuilles sont comparables : muguet, arum, colchique … mais toxiques. La médecine populaire a beaucoup employé l’ail, feuilles et bulbes, pour leurs vertus thérapeutiques, capables de guérir les maux les plus divers.

Publié le : 05/05/2011 16:33

Ils ont commenté cet article

Il n'y a pas de réaction.

Imprimer la page

Réagissez à l'article

Vous devez être connecté, pour poster un commentaire. Cliquez ici
Imprimer la page